OCT – TOMOGRAPHIE PAR COHÉRENCE OPTIQUE

Techniques d’imagerie : l’essor de la Tomographie par Cohérence Optique

En ophtalmologie, comment analyser les détails de la rétine, ce tissu non accessible qui doit être observé dans son épaisseur ? La tomographie par cohérence optique a permis des avancées considérables.

L’OCT, ou « Optical Coherence Tomography », est une technique d’imagerie non invasive permettant d’étudier les structures de l’œil. Le point sur cet outil de mise en évidence de certaines lésions ou pathologies.

OCT - Tomographie par cohérence optique

L’OCT ou Optical Coherence Tomography a pour but d’obtenir des images en coupe et des reconstructions 3D de la rétine .

La qualité Heidelberg Engineering accessible à tous. Deux technologies en un seul appareil très compétitif : Le Spectralis OCT est la combinaison d’une imagerie du fond d’œil en cSLO d’une qualité exceptionnelle et d’un OCT Spectral dont la qualité n’est plus à démontrer.

Ce matériel, conçu sur la base du Spectralis OCT Prima, est totalement upgradable avec tous les modules disponibles de la gamme Spectralis. Il pourra donc évoluer vers le combiné OCT2 85 kHz en fonction du développement de votre activité.

Dernier né de la gamme Heidelberg Engineering, le Spectralis OCT2 – ultra rapide (85 kHz) – nous propose des images encore plus détaillées et une parfaite visualisation des couches profondes de la choroïde. Il permet de réaliser des clichés OCTA (angiographie sans injection).

Le Spectralis HRA+OCT – la référence depuis son apparition il y a 10 ans – propose la combinaison de l’angiographie cSLO Fluo/ICG avec l’OCT Spectral (40 kHz). Il est entièrement évolutif vers la génération OCT2 85 kHz avec OCTA.

Le modèle haut de gamme Spectralis – présent dans tous les centres de référence dans le monde. Toujours unique par la combinaison en un seul appareil compact des angiographies Fluo, ICG, OCTA sans injection, de l’OCT spectral ultra-rapide 85 kHz et la possibilité du MultiColor™.

Qu’est-ce que la tomographie par cohérence optique OCT ?

Les grands principes de l’OCT

Cette pratique basée sur la cohérence optique a d’abord été mise au point pour examiner le fond d’œil, plus spécifiquement la rétine, dans les cas de perte d’acuité visuelle. Aujourd’hui, cette technique s’est développée et permet également d’étudier le nerf optique ainsi que le segment antérieur de l’œil.

La tomographie par cohérence optique s’apparente à une échographie optique, où la lumière infrarouge vient remplacer les ultrasons. La lumière optique du laser est composée d’ondes de lumière cohérente, à partir desquelles sont produites des images en coupe : c’est le procédé de la tomographie.

L’OCT ou tomographie par cohérence optique est un examen récent, utilisé couramment depuis les années 2000. Il permet de visualiser les structures de l’œil avec une résolution atteignant le micromètre, en temps réel et sans contact. En réalisant des coupes de la macula, il permet d’arriver à une image approchant de l’aspect histologique. Grâce à la visualisation du néo-vaisseau, l’ophtalmologiste peut notamment juger de la présence d’œdème maculaire diabétique, ou de décollement de l’épithélium pigmentaire. Il s’agit aussi à l’heure actuelle de l’examen prescrit en première intention lors de DMLA (dégénérescence maculaire liée à l’âge).

Technique de l’OCT : une précision maximale

L’utilisation de la tomographie par cohérence optique est primordiale dans l’étude de la plupart des maculopathies, tel que l’œdème maculaire. Cette technique d’imagerie permet en effet d’obtenir des coupes optiques de la rétine, en bénéficiant d’une résolution comprise entre 3 et 10 μm.

L’exploration du segment antérieur permettra ainsi de mesurer la profondeur de la chambre, de rechercher d’éventuelles tumeurs, d’évaluer l’angle ou l’épaisseur de la cornée. Quant à l’exploration du segment postérieur, il pourra révéler une dégénérescence maculaire ou un œdème maculaire diabétique.

Avec ses données quantitatives, l‘OCT est donc tout indiqué dans le suivi d’affections maculaires chroniques (rétinopathie diabétique ou DMLA). Il permettra également de se pencher sur les complications ophtalmologiques liées au diabète, qui sont une cause majeure de malvoyance : environ 1 million de patients diabétiques en France sont ainsi porteurs d’une rétinopathie diabétique.

Le déroulement d’un examen par OCT

Un ophtalmologiste peut orienter le patient vers un examen OCT dans certains buts précis :

  • Étudier la macula : entre autre pour diagnostiquer une DMLA, un œdème maculaire, ou suivre un traitement par injection intra-vitréenne ;
  • S’intéresser à la rétinopathie diabétique ;
  • Analyser le nerf optique, un acte visant notamment à dépister et suivre un glaucome chronique à angle ouvert (GAO), un risque de glaucome aigu par fermeture de l’angle (GFA), ou bien confirmer une anomalie papillaire.

Ce type d’examen ne nécessite pas systématiquement de dilater les pupilles au préalable. Le patient fixe un point lumineux, tandis qu’un faisceau de lumière balaye sa rétine. En parallèle, l’ophtalmologiste ajuste les paramètres de contrôle, modifie la position de la coupe, observe en détail la rétine et évalue l’épaisseur des différentes zones.

L’Optical Coherence Tomography a pour but d’obtenir des images en coupe de la rétine et des reconstructions 3D. Ces mesures détaillées permettent à l’ophtalmologiste de découvrir et prendre en charge certaines pathologies, puis surveiller efficacement l’évolution d’un traitement.

Imagerie issue d’un examen par OCT

Les principaux avantages de l’OCT

  • Cette technologie de cohérence optique permet aujourd’hui d’observer les vaisseaux sanguins et leur activité, une opération rendue possible avec les logiciels Angio-OCT. Ces atouts de l’ophtalmologie moderne garantissent la prise en charge de pathologies oculaires à un stade précoce, évitant certaines conséquences irréversibles. La santé des patients en est améliorée, et les coûts nettement réduits.
  • Le fait de pouvoir suivre ses patients sur la durée présente des avantages certains, comme adapter la réponse à un traitement et limiter l’altération du champ visuel, ou observer précisément les modifications de la macula d’un rendez-vous sur l’autre. En développement constant, l’OCT permet de voir chaque élément sous divers angles, et d’obtenir des reconstructions 3D.

OCT : les points clés essentiels

  • La technologie de l’OCT, utilisée depuis une quinzaine d’années, permet d’analyser la macula en coupe : on étudie ainsi l’épaisseur des structures de l’œil, de la même manière qu’en histologie on observerait un œil au microscope électronique. La tomographie par cohérence optique est désormais incontournable pour révéler les soulèvements et les décollements de la rétine.
  • Avec les systèmes d’Eye tracking, il est devenu aisé de suivre les zones traitées et leur évolution. En combinaison avec l’angiographie, cette méthode aide à orienter le diagnostic puis le traitement durant tout le suivi post-thérapeutique.
  • La tomographie par cohérence optique est régulièrement utilisée dans la prise de décisions cliniques. Cette méthode d’imagerie, en amélioration constante, a récemment été renommée Spectral Domain-OCT (SD-OCT) : avec une résolution et une vitesse de balayage supérieures, le SD-OCT est avantageux concernant l’imagerie de la DMLA (les distorsions de la topographie rétinienne sont réduites, et la corrélation avec les détails du fond d’œil est améliorée).
Logo Spectralis Heidelberg Engineering

Résultats obtenus par l’OCT

La méthode d’imagerie en Spectral Domain permet aujourd’hui de reconnaître quasiment toutes les couches histologiques de la rétine. La zone ciblée peut également être superposée avec une image du fond d’œil afin d’explorer différentes zones. Les atteintes du champ visuel sont mieux cernées et prises en charge.

Les pathologies telles que la maculopathie liée à l’âge et les dégénérescences maculaires bénéficient directement de ce type d’explorations : les différentes lésions et leur ampleur sont visibles en détail. Les zones d’épaississement ou d’accumulation liquidienne peuvent également être évaluées avec une précision accrue grâce à l’OCT.

Spectralis HRA OCT

Les Tomographes à cohérence optique Heidelberg

Découvrez l’alliance de 2 technologies dans un même appareil, avec le Spectralis HRA+OCT :

  • Une imagerie du fond d’œil en cSLO de qualité supérieure
  • Un OCT Spectral parfaitement fiable

La technologie innovante « Heidelberg Noise Reduction » supprime le bruit associé à l’OCT et à l’imagerie cSLO : les images obtenues gagnent en détails et en contraste.

Modules associés :

Le Spectralis est une plate-forme d’imagerie avec une conception modulaire évolutive. Cette plateforme vous permet de configurer votre SPECTRALIS en fonction de vos besoins. Plusieurs modules sont disponibles afin de répondre aux différentes problématiques que vous pouvez rencontrer lors de vos consultations.

*Mentions Légales : Spectralis, DM de classe lla, destiné aux médecins ophtalmologistes uniquement. Habilitation CE0123-distribué par la société SANOTEK. Selon l’article L165-1 du code de la sécurité sociale, l’acte lié à ce dispositif médical est soumis au remboursement par la sécurité sociale. Avant toute utilisation, lire attentivement la notice.

Modules associés :

Le Spectralis est une plate-forme d’imagerie avec une conception modulaire évolutive. Cette plateforme vous permet de configurer votre SPECTRALIS en fonction de vos besoins. Plusieurs modules sont disponibles afin de répondre aux différentes problématiques que vous pouvez rencontrer lors de vos consultations.

*Mentions Légales : Spectralis, DM de classe lla, destiné aux médecins ophtalmologistes uniquement. Habilitation CE0123-distribué par la société SANOTEK. Selon l’article L165-1 du code de la sécurité sociale, l’acte lié à ce dispositif médical est soumis au remboursement par la sécurité sociale. Avant toute utilisation, lire attentivement la notice.

Menu